Jardin thérapeutique et autisme

-
La notion d'environnement enrichi a été explorée au début des années 2000 sur des populations d'enfants autistes. La conception d'un jardin enrichi était une opportunité de valoriser notre savoir-faire.

En s’inspirant des travaux sur l’environnement enrichi conçu pour des souris, Cynthia Woo a développé un programme d’études à l’Université de Californie à Irvine, pour envisager des alternatives possibles sur des enfants autistes. Une publication en 2015 a mis en valeur l’intérêt d’une telle approche.

Les résultats révélaient une meilleure capacité à verbaliser, communiquer et réagir face à des stimulations extérieures, ainsi qu'une amélioration des réponses aux tests de QI.